The Verdict of Battle. The Law of Victory and the Making of the Modern World

Cet ouvrage avance que le droit de la guerre prévalant au XVIII° siècle, et qui considérait comme normal qu’une journée de bataille servît de moyen de règlement des litiges politiques, était une manière efficace et finalement moins violente que le droit humanitaire actuel d’encadrer les guerres. Le livre qui en est tiré est érudit et subtil, même si ses réflexions finales n’emportent pas nécessairement l’adhésion.