Quels sont les meilleurs livres lus cette année?

War Studies Publications a deux ans! Comme l’an dernier, je vous propose un classement personnel des dix ouvrages recensés cette année qui me semblent les plus importants/intéressants. Le classement a été particulièrement difficile, étant donné la grande qualité de nombreux livres présentés au cours des douze derniers mois. Le classement est organisé de manière thématique, et ne doit pas être lu comme une hiérarchie entre les livres retenus.


Relations Internationales

Good Bye Hegemony, de Simon Reich et Ned Lebow. Une discussion fondamentale de l’un des concepts majeurs des théories des relations internationales.

Genocide and International Relations, de Martin Shaw. Une étude passionnante sur les liens entre la nature du système international et l’occurrence des génocides.


Etudes stratégiques

Strategy, a History, de Lawrence Freedman. La somme indispensable, par l’un des géants contemporains.

The Diffusion of Military Technology and Ideas, dirigé par Emily O. Goldman et Leslie C. Eliason. Un peu ancien mais traite de manière toujours pertinente un sujet fondamental.

Cyberwar will not Take Place, de Thomas Rid. Un argument fort, servi par une démonstration pertinente aussi bien sur les plans politiques que techniques.


Histoire militaire

The Changing Character of War, dirigé par Hew Strachan et Sibylle Scheipers. Une synthèse incontournable pour saisir les évolutions du caractère de la guerre.

Combined Arms Warfare in the 20th Century, de Jonathan M. House. La référence sur l’évolution du combat interarmes.

No Sure Victory: Measuring U.S. Army Effectiveness and Progress in the Vietnam War, de Gregory A. Daddis. Une étude originale d’un problème fondamental: quels indicateurs utiliser pour mesurer les progrès lors d’une campagne de contre-insurrection?


Conflits contemporains

Counterinsurgency in Crisisde David H. Ucko et Robert Egnell. Un retour sobre, documenté, et inquiétant sur les performances britanniques en Irak et en Afghanistan.

NATO in Afghanistan. Fighting Together, Fighting Alone, de David P. Auerswald et Stephen M. Saideman. L’étude de référence sur l’origine des variations du niveau d’engagement des pays membres de la FIAS en Afghanistan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s