Les carnets du Général Stilwell

La Hoover Institution, basée à l’Université de Stanford, a mis en ligne les carnets retranscris du Général Stilwell, principalement connu pour avoir été l’interface entre les Etats-Unis et la Chine nationaliste de Tchang Kaï-Chek. Parlant parfaitement le chinois, il était également connu pour son mauvais caractère.

Les carnets mis en ligne permettent ainsi de prendre connaissance de ses impressions lors de ses premiers voyages en Asie en 1911 (en Chine et au Japon), mais aussi de son expérience durant la Seconde Guerre Mondiale.

Un matériau gratuit qui intéressera tous les spécialistes de l’histoire militaire des Etats-Unis.

Le général Joseph Warren Stilwell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s