Operational Art in Counterinsurgency: A View from the Inside

L’Institute for the Study of War vient de publier une réflexion (gratuite) sur la place de l’art opératif en contre-insurrection.

L’auteur, un Lieutenant-General en retraite, se base sur son expérience en Irak pour définir ce qui selon lui constitue les quatre éléments nécessaires à un transfert de responsabilités à la « nation-hôte »: sécurité, gouvernance, arbitrage et reconstruction. Il évoque également le nécessaire lien civilo-militaire pour conduire une campagne efficace.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s