tax dollars

Democratic Militarism. Voting, Wealth and War

Dans ce brillant ouvrage, l’auteur avance que quand les démocraties se lancent dans des guerres inutiles, ce n’est pas à cause d’une capture du processus décisionnel par les élites, d’une propagande indue, ou de l’effondrement des relations civilo-militaires. Au contraire, ces guerres inutiles sont la conséquence du fonctionnement intrinsèque de la démocratie.
En effet, les Etats démocratiques, en particulier ceux où les inégalités économiques sont les plus fortes, ont réduit le coût de la guerre pour l’électeur médian au minimum, ce qui encourage des comportements militaristes ou d’agression pouvant conduire à des tragédies.

fisher

Morality and War. Can War be Just in the 21st Century?

Cette contribution importante à la littérature sur la théorie de la Guerre Juste est d’autant plus intéressante qu’elle est livrée par un haut fonctionnaire britannique ayant travaillé pendant plusieurs décennies pour le MoD, le Foreign Office, le cabinet du Premier Ministre ou l’OTAN. Fisher avance que le cadre intellectuel qu’il dévoloppe dans l’ouvrage (et appelle « conséquentialisme de la vertu ») fournit un ancrage conceptuel solide à la théorie de la Guerre Juste permettant de donner des critères d’application du jus ad bellum et du jus in bello; de fournir une base aux principes de la cause juste, de l’immunité des non-combattants et de l’intention droite; et enfin d’évaluer moralement les interventions préemptives.

spies

In Spies we Trust: the Story of Western Intelligence

Une intéressante histoire de la relation anglo-américaine dans le domaine du renseignement depuis la Première Guerre Mondiale. L’auteur se donne deux objectifs: retracer l’évolution et le déclin de la « relation spéciale » anglo-américaine dans le domaine du renseignement et identifier un nouveau partenaire privilégié pour le Royaume-Uni. Un ouvrage à lire, et à compléter pour la partie la plus récente.

mars2

Why Mars? NASA and the Politics of Space Exploration

Comment maintenir, sur le long terme, un programme fédéral de R&D de grande échelle (ce que Lambright qualifie de big science) qui, à la fois coûteux et très risqué, soit capable de résister aux aléas politiques habituels au pire des régimes à l’exception de tous les autres, tout en conciliant des priorités publiques, scientifiques et bureaucratiques souvent concurrentes ?

ASB2

Quelle stratégie militaire américaine en Asie? Au delà de l’air-sea battle

Dans le nouvel opus de l’excellente collection Adelphi Papers publiée par l’International Institute for Strategic Studies de Londres, le Pseudo-Expert AutoProclamé (PEAP) Aaron L. Friedberg, l’un des meilleurs observateurs de la relation américano-chinoise (à laquelle il a consacré un ouvrage de référence en 2011) et professeur à Princeton, revient sur le débat stratégique américain et…

Matthews

Guerre et psychologie

Dans cet ouvrage, Michael D. Matthews, officier de l’Air Force, enseignant-chercheur en psychologie et professeur à l’académie militaire de West Point, tente de montrer la manière dont la psychologie, en tant que discipline, va avoir une influence croissante sur la préparation et la conduite des opérations militaires. Le résultat est un ouvrage un peu trop…

coker

Men at War: What Fiction Tells Us About Conflict, from the Iliad to Catch-22

Dans ce nouveau livre, le décidément prolifique Christopher Coker cherche à rendre compte de « l’essence de la guerre en tant que phénomène culturel, à travers ses codes existentiels tels que représentés par 25 figures littéraires », l’un des aspects traités dans un autre de ses ouvrages. Si l’idée peut paraître saugrenue à un militaire, qui connaît…